Photographier le monde, par GranierFamily
Archives

Aujourd’hui, Noto.

 

 

Noto est l’un des joyeux architectural et ecclésiastique de la Sicile.

Nous y allons vers 16h, histoire de ne pas être dans la fournaise, et de voir le soleil se coucher sur la cathédrale après, vers 18h30.

Il y a environ 45min de route de notre maison à Brucoli pour y accéder. Nous visons donc une arrivée à 16h. Mais cela ne va pas tout à fait se passer comme cela…

Effectivement ça vaut le coup. Déjà d’y aller en voiture, et de s’y perdre. On n’a jamais pu trouver le parking ! Malgré 2 GPS…

Faut dire que c’est étroit… Nous nous sommes retrouvés coincé derrière un camion qui avait beaucoup, beaucoup de mal à passer, à tourner … qui a même arraché un rétro d’une mercedes. Evidemment, on ne laisse pas de carte.

Finalement nous trouvons une place, super, en face d’un B&B chic. Nous n’avons plus qu’à descendre dans le « coeur » de la cité.

Prévoir : un chapeau, de la crème solaire, et de bonnes jambes.

L’ambiance est comme ailleurs, calme, reposante, malgré quelques pétarades et klaxons. Ce n’est rien comparé à Rome.

Nous commençons la visite par une église (ça va nous changer !), l’Eglise Catholique romane, située à 100m de la cathédrale, sur sa gauche.

Et nous allons même nous aventurer dans le clocher. Le point de vue est superbe, et à l’ombre… à peu près.

L’édifice est magnifique, peintures et sculptures très très belles, détaillées et soignées. 10€ la visite non guidée.

 

Puis nous redescendons, et évidemment on a faim, c’est l’heure. Glaces pour les uns, Canolo pour moi, mais pas glacé, à la ricotta. Je m’en mets partout, mais on s’en fout hein. Le Pentax se prend du sucre glace, de la crème et même un peu de chocolat, pas grave j’irai le rincer. Ca ne craint rien.

Puis nous flânons, une nouvelle casquette ITALIA, pour Matisse, 2 splendides chapeaux pour Eléa… Cela prend un peu de temps. Irrite un peu l’ado… Auquel en plus, nous faisons subir la visite d’une 2ème église, celle de San Francesco d’Assisi all’Immacolata. Splendide, mais moins décorée que la précédente. Des marches interminables y permettent d’y accéder, et ce n’est pas simple. Matisse a déjà mal aux jambes.

Une petite prière, 2/3 photos, et nous redescendons pour revenir vers la cathédrale et se poster, attendre de faire la photo, sans trop de monde devant. Bref, être patient et attentif. D’autant que le soleil descend doucement, mais sûrement. Les « petits vieux » locaux rigolent, s’appellent, se font la bise, échangent, vivent. Ils attendent surtout la même chose que nous.

L’instant est crucial, fatidique, plus de nuages, que les rayons de soleil, et plus de touristes pour nous gâcher la vue !!!!

Merci !

Cincopa WordPress plugin

La suite … Villa Romana del Casale

Retour