Photographier le monde, par GranierFamily
Archives

Naples (NAPOLI)

Ce matin, c’est un mode de visite inédit que nous allons effectuer : visiter une ville dans une voiture particulière conduite par un natif de la dite ville.

Je ne conduirai pas, et heureusement. Car Naples a une réputation assez désastreuse : insécurité, délinquance, mauvais conducteurs, voitures en mauvais état, parking sauvage. Bref pas la joie vue de l’extérieur. Il se trouve qu’à l’hôtel, l’un des responsables de l’accueil propose des « tours » personnalisés, bien moins chers que ceux proposés par des sociétés, et surtout, au lieu d’être 10 dans minibus, on sera tout seul. Bon question assurance et tout ça … hein, on fait confiance au chauffeur.

Ce chauffeur là, la bonne cinquantaine, et grand fumeur, est napolitain. Et ça, c’est génial. Car il connait l’histoire de Naples, de Pompéï, d’Herculanum.. et il en connait tous les recoins secrets et cachés de la plupart des guides touristiques (humains et papier) et on passera là, où un minibus ne pourra s’aventurer…

Autre point, on sera à bord d’une petite voiture, une 206 climatisée, conduite par un napolitain, dans Naples. Au coeur de l’action…

Naples est une très grande ville. 2 Millions d’habitants, la capitale du sud de l’Italie. En plein boom, son essor économique est criant. Nouveau métro ultra moderne, ultra branché, ultra propre, de nouvelles place, une garde ferroviaire modernisée, des jonctions inter-modales super bien pensées pour que la clientèle de tourisme et d’affaire aille le plus vite et le plus sûrement possible sur le lieux de visite et de rendez-vous.

Ce n’est pas tout, beaucoup de travaux de voirie, des églises transformées en hôtel de luxe et centre d’affaire plutôt que de les démolir, des basiliques, des cathédrales en cours de rénovations. Et la police, les carabiniers, l’armée, les pompiers, absolument partout. C’est à la fois rassurant, mais interpelle également. J’ai vu plus de policiers ici qu’en 18 jours de voyage. J’ai vu plus de policiers ici que dans Paris. C’est à dire que l’on ne peut pas être sans voir de police ou de gendarme. C’est incroyable. Mais moi, j’ai apprécié cela.

 

Notre tour a commencé par la gare centrale et la piazza Giuseppe Garibaldi. Petite halte pour les explications et nous nous enfonçons en direction du musée archéologique puis la chambre de commerce, devant laquelle une des dernières stations de métro a vue le jour, emblème du renouveau.

Puis nous partons pour visiter une splendide cathédrale « Madre con Buon Consiglio » en rénovation, à Capo di Monte, avec petite halte,  non loin des catacombes, nombreuses, de San Gennaro. Naples, ça monte, ça descend, c’est infernal. Et la circulation aussi…

Puis direction le quartier de Vomero, très chouette et très verdoyant, dans lequel se trouve le musée de la céramique et aussi la forteresse, le Château Sant Elmo, dominant la ville. De là, superbe point de vue. Mais le ciel est plutôt opaque sur la ville. Brume et certainement aussi, pollution, malheureusement.

Puis descente, raide, et périlleuse (on a eu des sueurs froides plusieurs fois …) vers un autre point de vue, plus bas, dans le quartier Mergelinna, à l’église catholique St. Antonio di Posillipo. Superbe point de vue, et très reposant, malgré une chaleur étouffante. De là, direction la petite place splendide  « Fontana de la sirena ». La descente ressemble à une course de côte à l’envers, un 180 degré tous les 50 mètres… heureusement en sens unique, sauf que les Napolitains , n’aiment pas les interdits, alors c’est chaud… Mais on a la clim…

De là direction le cours Francesco Carraciolo pour aller vers les lieux emblématiques de la ville. La cathédrale, le palais, les « galeries » , le théatre, le Castel del Ovo, le port de plaisance, arrêt  à la Fontana del Gigante, puis retour vers le centre, et les voies piétonnes, des églises merveilleuses et enfin pour la dégustation de la meilleure pizza de Naples  « Pizzeria TRIANON »… Hmmmm… D’ailleurs, à les voir manger la pizza, on se dit que c’est aussi meilleur avec les doigts 🙂

 


J’ai personnellement adoré me balader dans les rues piétonnes, découvrir de petits endroits cachés, sentir l’atmosphère. Jamais je ne me suis sentié en insécurité, appareil en main, sac à dos, montre ou bijoux apparents. C’est un cliché de dire que Naples n’est pas sûre. Evidemment, comme ailleurs, il faut être vigilant. Mais comme à Paris, Marseille ou Bordeaux !

 

Petit clin d’oeil aux footeux … Naples n’aime pas La Juventus. Pas du tout. Et n’aime pas lorsqu’un de ses joueurs décide de partir chez l’ennemi. Un peu comme si le meilleur jour de Marseille partait à Paris… Et le club des supporters le fait savoir, ouvertement, en pleine rue, via de « jolies » affiches toutes en délicatesse…

 

Cincopa WordPress plugin

Fatigant tout ça !!! Retour à l’hôtel pour se reposer, un peu, un bon repas dans un magnifique restaurant « LAVA NOVA », un bar à vin, à seulement 10 min à pied de l’hôtel mais il faut déjà préparer les valises pour le retour demain et … Herculanum 🙂 puis Sienne…

Cincopa WordPress plugin

La Suite et la fin … Herculanum et Sienne

Retour