Photographier le monde, par GranierFamily
Archives

Il y a des matins, comme ça, où l’on sait qu’on va commencer un truc merveilleux, mais on ne sait pas quoi.

On sait qu’on va pas mal rouler, mais vers l’inconnue, et même après, ce sera encore de l’inconnu.

Notre périple n’est pas fixé. Il y a de grandes lignes, préparées à l’avance avec notre guide « Shaul » (prononcer Chat Houle).
Mais, selon comment ça va rouler, le nombre de pauses pipi, de spots sympas à photographier, et la température extérieure,
tout ça peut évoluer au fil de la journée.

Notre matinée est fort ensoleillée, déjà chaude, à 8h30, l’heure d’arrivée de notre guide, il y a déjà presque 30°C.

Notre carrosse nous attend, devant notre belle maison, dans un très beau quartier que nous découvrons à la lueur avancée du jour.
Visiblement, le « Dieu » de la  chance de la location est avec nous. Faut que ça continue.

Nous partons donc pour notre 1ère destination : Césarée.

La route est assez longue, car il faut contourner Jérusalem, passer par Tel-Aviv, éviter l’autoroute, super chère avec un véhicule de location, passer par la route de la côte…

Mais ça vaut le coup !

une fois Césarée visitée, et s’être restaurés avec des falafels sensationnels, nous reprenons la route vers Akko. Très au nord, à 15/20 km de la frontière avec le Liban.

Shaul nous assure que ça vaut le détour…

Et de détour, nous allons en faire un via Haïfa, siège de la douane, et d’une « gentille » secte d’un ancien culte musulman qui érige la nature comme oeuvre parfaite.

Nous allons donc voir ça, rapidement et filer vers Akko ensuite….

Bonne visite !

Cincopa WordPress plugin